Des amis de 30 ans

 

Dans les jours qui ont précédé, il pouvait y avoir une pointe d’appréhension oscillant selon l’humeur entre nostalgie, écueil de la maladresse et souvenirs imprécis. Il y avait le risque d’un grand écart entre les enfants d’hier et les adultes que nous sommes devenus.

Sous le soleil, le décor de la rencontre s’est dessiné au fur et à mesure : la salle, dans sa parure de nouveauté et son nom pédant. La musique, des gens dehors.

Va-t-on se reconnaitre ? Lire la suite

Des goodies d’anniversaire qui cartonnent

Je vous ai déjà parlé de mon TOC sur les anniversaires d’enfants, ici. A l’instar d’une mom américaine d’une sitcom médiocre, je prépare à l’avance, j’anticipe, j’achète. Tout doit être dans le ton, dans le thème. Mon entourage lève un sourcil circonspect et désespéré à cette évocation. Je frôle la crise de nerfs lorsque l’imprimante refuse d’imprimer mes invitations format A5 au design unique et spécialement créé pour l’enfant en question. Lire la suite

Belgique

Stupeur encore ce matin en apprenant, un peu tard, les tristes nouvelles de Bruxelles. Horreur de sentir revenir cette nausée qui avait fait semblant, un temps, de s’éloigner. C’est facile, trop facile, de laisser un vague à l’âme vaguement empathique emporter mes émotions aujourd’hui mais je ne sais pas l’empêcher. Et puisque je ne suis pas totalement meurtrie dans ma chair, puisque ma vie à moi ne vient pas de subir un tsunami, puisque ce n’est pas moi qui pleure aux micros des médias – puisque je n’y étais pas, ce matin, comme vous je suppose, alors je peux – je veux vous parler de la Belgique. Lire la suite

Remplir moins – remplir mieux

Ça ne vous a pas échappé : depuis une semaine, les soldes sont de retour. Votre boîte mail croule sans doute sous les messages vous incitant à « vite profiter des bonnes affaires », les devantures des magasins se fardent de banderoles criardes et les parkings des centres commerciaux étouffent, les samedis après-midis. Lire la suite

Vous savez quoi ? Je vais au boulot !

Il y a trois ans je quittais le monde de l’entreprise pour le mettre à mon compte. Un grand saut dans le vide et en même temps l’excitation totale à l’idée de mener ma propre barque. Je découvrais la liberté d’organiser mes journées, de prendre des rendez vous chez le médecin à 10h ou d’aller faire mes courses à 15h. Entremêler ma vie privée et ma vie professionnelle. Essayer de mieux respecter mes propres rythmes. Être seule responsable de l’avancement de mon projet. Le kiff total.

Lire la suite

Mon tailleur est riche, et toutes ces autres sortes de choses

Ne battons pas autour du buisson plus longtemps : tu fais comme tout le monde, le matin sous la douche, tu chantes en yaourt les approximatives paroles des tubes anglo-saxons. Sais-tu au moins ce que tu chantes ? Pas toujours ? Et bien les Franglaises vont te verser de la lumière. Je te le garantis, je les ai vus la semaine dernière à Lyon. Lire la suite